Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
Septembre 2021
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Marque-page social

    Marque-page social reddit  Marque-page social google      

    Conservez et partagez l'adresse de FORUM AAMCI LES CAMPS PARACHUTISTES sur votre site de social bookmarking

    décès d'Ernest Morin

    2 participants

    Aller en bas

    décès d'Ernest Morin  Empty décès d'Ernest Morin

    Message  MC Sam 27 Mar - 12:16



    Nous avons appris avec tristesse le décès de l'adjudant Ernest MORIN Ancien du 1° RCP ( Seconde Guerre Mondiale, INDOCHINE ) et du 18° RCP (ALGÉRIE)
    Puis en Octobre  1961 L' adjudant Ernest MORIN est affecté au CI du 18° RCP au camp d'Idron en qualité d' Officier d' Ordinaire.


    Ernest Morin lorsqu'il servait en Indochine à vécu la grande Histoire qui devait amener à la reconnaissance de Saint Michel comme Patron des Parachutistes. Retrouvons ci-dessous ce qu'il avait écrit au sujet de cette période.


     A l'occasion du décès du père CASTA il a été évoqué de façon succincte les démarches qui ont conduit à ce que Saint Michel  fusse reconnu comme Saint Patron des Parachutistes .

    Ci-dessous je vous en livre un extrait :

    J’apprends avec une infinie tristesse le décès du Père Casta.
    Je ne peux m’empêcher de le revoir , fin 1947 début 1948, .

    Cela se passait à la Concession, près du Grand Lac à Hanoï, où était cantonné le 1/1 RCP.

    Accompagné du Père Mulson, parfois du Père Jégo, Il s’installait pendant des heures à la Bibliothèque du Diocèse d’Hanoi . Et tous trois recherchaient les documents pouvant être utiles pour la constitution du dossier de reconnaissance de Saint-Michel comme Patron des Parachutistes.

    Ils revenaient , souriants , quand la récolte avait été fructueuse et nous nous mettions en forme des fiches que je tapais sur une vieille machine Remington récupérée je ne sais où .

    Ces fiches étaient ensuite envoyées par la voie hiérarchique ecclésiastique depuis l’Aumônerie Militaire jusqu’à l’Archevêché de Paris qui les transmettait au Vatican .

    Je me souviens encore la joie qui était la nôtre lorsque nous recevions par le vaguemestre les tubes en carton contenant les réponses favorables .

    Mon Dieu que c’est loin tout cela .

    Je ne parlerai pas davantage du Père Casta et de ses tourments. D’autres l’ont déjà fait et bien mieux que je n’aurais su le faire .

    Il est allé rejoindre celui pour qui il a tant œuvré et qui lui réservera certainement la place de choix qu’il mérite .Très grosse perte pour les paras français.


    ----------------------------

    Nul doute que Saint Michel lui a réservé une bonne place auprès de lui. Nous présentons à sa famille, amis, frères d'Armes nos plus sincères condoléances.


    décès d'Ernest Morin  Aamci_33
    -AAMCI-

    Ernest MORIN lors du congrès 2016 à Idron. Il avait accepté d'en être le Président d'Honneur. Il est au centre sur le cliché, entouré du colonel de Badts et de René Girod, debout et penché Gérard Kaufmann est en conversation avec lui.




    Dernière édition par JLH le Dim 28 Mar - 12:33, édité 1 fois
    MC
    MC
    Admin

    Messages : 88
    Points : 237
    Date d'inscription : 11/11/2020

    https://www.les-camps-parachutistes.org

    Revenir en haut Aller en bas

    décès d'Ernest Morin  Empty Re: décès d'Ernest Morin

    Message  MC Dim 28 Mar - 12:16




    décès d'Ernest Morin  Em_aam12


    décès d'Ernest Morin  Cao_2511

    Texte retranscrit de Ernest MORIN :
    « Le 9 octobre 1947, nous sautons sur Cao Bang, je suis avec ma section de la 1ère compagnie dans le Dakota C47 qui suivait le Junker 52 de la 2ème compagnie, abattu par la mitrailleuse Viet. Dans l’avion, l’info passée par le largueur se propage rapidement. Le pilote qui a vu la scène remet les gaz et dans une embardée nous largue à grande vitesse loin de la cible initiale.
    J’atterris dans les rochers. Autour de moi, il y a de la casse, fracture du bassin, des jambes brisées, des entorses. J’ai le bras gauche amoché, mais ça va.
    A noter que les largages sont effectués à 150 m du sol et que l’avion remet les gaz et manœuvre pour éviter les tirs.
    La citadelle est prise dans la matinée, puis en fin de soirée la centrale électrique où nous passons la nuit.
    Le lendemain, direction le junker abattu pour récupérer les corps et les armes pouvant encore avoir été laissées sur place. Personnellement, je trouve une demi jambe de l’Adjudant-chef FINIDORI, le largueur (4ecie).

    L’après-midi, fouille de la ville. Notre guide nous mène vers un bâtiment genre école qu’il nous indique être celle des cadres du Viet-Minh. Le bombardement aérien précédant le saut a détruit les locaux. Je fouille dans les décombres et trouve ce fameux cahier qui, je ne sais pourquoi, attire mon attention.
    Je le glisse dans ma musette US et continue mon chemin…
    Les jours qui suivent nous voient grenouiller autour de Cao Bang, en attendant la colonne BEAUFFRE, venant de Lang Son par la RC4.
    La jonction faite, nous rejoignons, d’abord Lang Son en convoi sur la RC4, puis par avion de Lang Son à Hanoï.
    Ce n’est qu’après mon arrivée dans nos cantonnements de la concession que j’ai pu lire les pages du cahier.
    Je pensais y trouver des écrits plus politiques que littéraires.
    Ce qui m’a surpris, c’est que ces pages ont été écrites par plusieurs mains et pas seulement d’un étudiant Viet passé par une école française.
    Pourquoi ces textes réunis en un cahier se trouvaient dans les décombres d’une école des cadres du Viet-Minh ? On peut avancer plusieurs hypothèses, notamment celle d’un cadre Viet formé culturellement et fortement marqué par la France.
    J’ai aussi été surpris par la diversité des auteurs choisis. On passe de Musset le romantique à Gorki le révolutionnaire.
    Ce cahier m’a suivi tout au long de ma vie. Au cours de mes nombreux voyages et déménagements il n’a jamais voulu être séparé de moi. Il a subi les effets du temps, des souris, de l’humidité, il a été maltraité au fond de ma musette ou de mon sac marin, mais il est resté inséparable de celui qui l’avait sauvé de la destruction. J’ai perdu bien des choses, mais jamais les restes de ce cahier.
    Cela m’a toujours intrigué.
    Vous comprendrez que c’est avec beaucoup d’émotion que je vous ai confié ce document âgé de 73 ans. Je sais qu’il est entre bonnes mains et qu’un jour il aura sa place à la salle d’honneur du 1er RCP.

    décès d'Ernest Morin  Trad_210
    Ernest Morin avec l'équipe Tradition du 1er RCP

    décès d'Ernest Morin  Citati11
    Une des citation d'Ernest MORIN


    MC
    MC
    Admin

    Messages : 88
    Points : 237
    Date d'inscription : 11/11/2020

    https://www.les-camps-parachutistes.org

    Revenir en haut Aller en bas

    décès d'Ernest Morin  Empty Re: décès d'Ernest Morin

    Message  LAVEC Lun 29 Mar - 9:22



    Un grand Monsieur que j'ai eu le plaisir de rencontrer. De plus un très bon conteur sur la période qu'il a vécu.
    Respects Monsieur MORIN, Respects mon adjudant.


    LAVEC
    LAVEC

    Messages : 42
    Points : 94
    Date d'inscription : 11/11/2020

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum