Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Juin 2021
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930    

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Marque-page social

    Marque-page social reddit  Marque-page social google      

    Conservez et partagez l'adresse de FORUM AAMCI LES CAMPS PARACHUTISTES sur votre site de social bookmarking

    Origines de la sonnerie aux Morts

    Aller en bas

     Origines de la sonnerie aux Morts Empty Origines de la sonnerie aux Morts

    Message  Rapace Lun 26 Avr - 22:56




    LES ORIGINES DE LA SONNERIE AUX MORTS


    Malgré quelques vidéos qui ne fonctionnent pas, le sujet reste très intéressant.


    L'origine de la sonnerie "Aux Morts" remonte au 17e siècle et est née avec les troupes britanniques en campagne militaire en Hollande qui la découvrirent dans une vieille coutume hollandaise appelée "TAPTOE". Le Taptoe était utilisé pour signaler la fin de la journée, donc la fermeture des robinets des barils de bières. (Tap = Close the beers tap and send the troops back to camp. Fermez les robinets de bière et renvoyez les troupes à leur camp)
    Les Britanniques s'en inspirèrent et créèrent plusieurs sonneries pour signaler la fin de la journée mais aussi pour signaler aux sentinelles dispersées autour du camp que l'officier de permanence commençait sa tournée d'inspection des postes de garde. Une première sonnerie appelée "The Rouse" était jouée au bugle (et non au clairon) pour avertir du départ du camp de l'officier.
    Pour écouter la sonnerie "The Rouse" :


    Une seconde et dernière sonnerie, appelée "Last Post", avertissait du retour au camp de l'officier et signalait aux sentinelles qu'elles étaient dès lors en faction et qu'elles devaient redoubler de vigilance. Par extension, on adopta cette dernière sonnerie lors des funérailles et cérémonies militaires. Cette sonnerie symbolisait non seulement un dernier adieu mais aussi que la vie du soldat était terminée et que, dès lors, il pouvait reposer en paix.
    Depuis 1919, elle a été jouée tous les soirs sans interruption (sauf du 20 mai 1940 au 06 septembre 1944, pendant l'occupation allemande, où elle a été jouée au cimetière de Brookwood (Angleterre) sous l'arche monumentale du cimetière d'Ypres (Belgique) qui porte les noms gravés de tous les soldats britanniques tués durant la 1ere guerre mondiale en Flandres. De ce fait, l'armée belge utilise aussi la sonnerie "Last Post" comme sonnerie aux Morts.

    Pour écouter la sonnerie "Last Post"




    Les Américains connurent l'existence de cette sonnerie parce qu'elle était jouée par les forces britanniques en Amérique du Nord lors de l'époque coloniale britannique mais, par esprit de résistance, ils utilisaient de préférence la sonnerie d'origine française " Light out" (Extinction des feux).

    Pour écouter la sonnerie "Light out"


    Depuis juillet 1862, époque de la guerre de Sécession, ces sonneries ont été remplacées par la sonnerie "TAPS" que l'on connaît actuellement. Elle a été composée à Harrison's Landing, en Virginie par le Brigadier général Daniel Butterfield, commandant de la 3rd Brigade de la 1rst Division du 5th Army Corps of Potomac. Durant une bataille, il écrivit des notes de musique au crayon sur une enveloppe. Le soir même, il convoqua le joueur de bugle de la brigade, le private Olivier Willcox Norton et lui demanda de jouer les notes écrites. Il en a alors changé quelques-unes, allongeant certaines, raccourcissant d'autres mais en conservant la mélodie initiale. Lorsqu'il a été satisfait du résultat final, il demanda au soldat d'abord de transcrire sur une portée les notes telles qu'il venait de les modifier puis ensuite ils sont allés ensemble sur la place d'appel du camp. La nuit était tombante. Il demanda alors au musicien de jouer la sonnerie au bugle en orientant l'instrument d'abord au nord, puis au sud, puis à l'est et enfin à l'ouest.
     Origines de la sonnerie aux Morts Taps_010

    Partition officielle de la sonnerie Taps.

    Il baptisa la sonnerie : Tattoo, en souvenir d'une pièce musicale qu'il avait entendue jadis chez les Anglais. En réalité la pièce s'appelait "TAPTOE", était d'origine hollandaise, et un de ses officiers d'origine britannique lui en fit la remarque. Il trouva le nom trop difficile à retenir et le réduisit à TAPS (Robinet en français).  
    Le lendemain, plusieurs officiers des camps voisins qui avaient entendus la musique lui demandèrent d'où il tenait cette sonnerie et s'ils pouvaient la jouer. Tant et si bien, qu'à la fin du conflit, le camp des Unionistes et celui des Confédérés connaissaient cette sonnerie qui était jouée à la tombée de la nuit.
    La tradition militaire américaine veut, lorsque cet air est joué lors de funérailles ou des commémorations militaires, que ceux qui sont revêtus d'un uniforme saluent tandis que ceux qui sont en civil placent la main droite sur le cœur.

    Pour écouter la sonnerie "TAPS"


    C'est une des rares sonneries aux Morts à posséder des paroles :

     Origines de la sonnerie aux Morts Taps_011

    (Sources: West Point Military Academy. Jari Villanueva Taps bugler, Major de l'US Air Force)

     Origines de la sonnerie aux Morts Taps_012

    Brigadier général Daniel Butterfield, compositeur de la sonnerie Taps.    



    Origine de la sonnerie française :

    Interprétée lors des cérémonies officielles et des manifestations patriotiques, la sonnerie aux Morts française est encore plus récente et les poilus qui pleuraient leurs copains et frères d'armes des tranchées ne l'entendirent jamais puisqu'elle fut composée au début des années 30. A son origine se trouve le général Gouraud, gouverneur militaire de la Place de Paris, qui rédigea une circulaire datée du 11 août 1932 dans laquelle il désirait compléter le cérémonial, désormais traditionnel d'une minute de silence par une sonnerie nouvelle dite "Aux Morts". Il avait été frappé, en assistant à des commémorations américaines et britanniques, par l'impact de la sonnerie sur l'assistance. Le général Gouraud demanda au commandant Dupont, chef de musique de la Garde Républicaine de lui soumettre une pareille sonnerie. Le commandant s'inspira de la sonnerie aux Morts américaine et composa la sonnerie française. Musicalement, les deux airs sont similaires quoique le français a un rythme un peu plus rapide et est plus court en durée que son homologue américain qui est aussi plus mélodieux.
    La sonnerie "Aux Morts" fut exécutée pour la première fois le 14 juillet 1931 sous l'arc de Triomphe en présence d'André Maginot. L'année suivante, le ministre de la guerre Paul Boncour félicita le commandant Dupont et rendit réglementaire la sonnerie porteuse de tant d'émotions.

    Pour écouter la sonnerie "Aux Morts"





     Origines de la sonnerie aux Morts Taps_013
     

     Origines de la sonnerie aux Morts Taps_014



     Origines de la sonnerie aux Morts Taps_015

    Fac-similé de la circulaire du Général Gouraud et partition de la sonnerie annotée par le Cdt Dupont datée de 1933 : L'annotation dit :" Au véritable inspirateur de ce modeste mais précieux hommage à nos chers Morts, le Général Gouraud, Gouverneur militaire de Paris.
    En témoignage de ses sentiments admiratifs et très respectueusement dévoués."
                                                       Signé : Dupont

     Origines de la sonnerie aux Morts Taps_016

    Le commandant Dupont, compositeur de la sonnerie "Aux Mort"

    NB : Si la plupart des pays européens utilisent "Last Post" comme sonnerie aux Morts, il y a un pays qui fait exception. C'est l'Allemagne.  Ce pays n'a pas de sonnerie aux Morts car il n'y a ni cérémonie patriotique en vigueur ni monuments aux Morts. Leur hymne national le "Deutschland Uber alles " a été interdit par les russes après la Seconde Guerre Mondiale et ce, jusqu'en avril 1950. Il ne redeviendra l'hymne officiel que le 06 mai 1952 et seul le 3e couplet est autorisé d'interprétation. Lors des cérémonies officielles ou lors des funérailles, le chant "Ich Hatte einen Kamaraden" fait office de sonnerie.
    Pour écouter le chant


    Le compositeur italien Nini Rosso s'est largement inspiré de la sonnerie Taps pour composer "Il Silenzio" (avec laquelle il est souvent confondu) en 1965. La République Italienne utilise d'ailleurs l'ouverture de cette œuvre comme sonnerie "Aux Morts"
    Pour écouter "Il Silenzio"





                                                                                                         Hubert DENYS: copyright:

    Avertissements concernant les droits d'auteurs :
    Art.L.122-4 : Toute reproduction, même partielle, par quelque moyen que ce soit, sans l'autorisation écrite de l'auteur est interdite et illégale.
    Art. L.716-9.  Le fait de mettre une œuvre à la disposition du public sur Internet nécessite impérativement l'autorisation écrite de son auteur ou de ses ayants droits.



    Rapace
    Rapace

    Messages : 31
    Points : 81
    Date d'inscription : 13/11/2020
    Age : 54
    Localisation : poitiers

    Revenir en haut Aller en bas

     Origines de la sonnerie aux Morts Empty sonnerie aux morts

    Message  Hubert DENYS Mar 27 Avr - 2:18

    Voici les deux sonneries que vous ne pouviez pas entendre suite à des problèmes de suppression de compte chez YouTube
    Tout d'abord la sonnerie britannique "LAST POST:


    Ensuite la sonnerie italienne:

    Vous pourrez noter que cette sonnerie est plus connue sous la version  plus que largement reprise et modifiée par André Rieu que comme étant la sonnerie aux morts italienne
    Une petite anecdote concernant la sonnerie américaine "Light out". Vous avez pu remarqué qu'elle est directement issue du répertoire militaire français.
    Le clairon de notre régiment, le 1er RPIMA de Bayonne avait pris pour habitude, avec un de ses camarades, de sonner la sonnerie Extinction des feux française mais jouée à la façon qu'ils appelaient "Fantoche" lors des week-end. Pour cela ils se plaçaient dans des directions opposées de la caserne et sonnaient en se répétant l'un à l'autre. Ce qui était superbe à entendre.
    Un jour nous avons été envoyés en manœuvre à Münsingen, en Allemagne où nous sommes restés trois semaines. Cette manœuvre était dans le cadre international et il y avait des troupes de tous les pays alliés qui à l'époque occupaient l'Allemagne. Cela n'a pas découragé nos clairons et dès le premier week-end, ont repris leurs habitude. Le premier samedi il n'y a pas eu de changement constaté. Le dimanche, nous avons pu voir que des soldats américains s'agglutinaient autour de notre camp pour écouter la sonnerie. Puis au fil des semaines, il y a eu d'autres soldats de pays différents
    Tant et si bien que lors de la dernière interprétation, nos musiciens ont été applaudi par des centaines d'hommes de plusieurs pays
    A noter que malgré mes recherches, je n'ai jamais pu retrouver un enregistrement de cette sonnerie Extinction des feux fantoche, pourtant, c'est une petite merveille musicale
    Hubert DENYS

    Hubert DENYS

    Messages : 3
    Points : 7
    Date d'inscription : 13/03/2021
    Age : 73
    Localisation : L'Aiguillon sur mer

    https://hppt://episodes-histoire.over-blog.com

    Revenir en haut Aller en bas

     Origines de la sonnerie aux Morts Empty Re: Origines de la sonnerie aux Morts

    Message  didier f 58 Mar 27 Avr - 8:41



    Très beau sujet. Certaines sonneries donnent la chair de poule, pour le son bien sûr, mais aussi pour ce qu'elles représentent.
    didier f 58
    didier f 58

    Messages : 28
    Points : 54
    Date d'inscription : 03/02/2021
    Age : 70
    Localisation : couzeix

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum