Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
Septembre 2021
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Marque-page social

    Marque-page social reddit  Marque-page social google      

    Conservez et partagez l'adresse de FORUM AAMCI LES CAMPS PARACHUTISTES sur votre site de social bookmarking

    Le dernier avion de transport Noratlas 2501 définitivement cloué au sol

    Aller en bas

    Le dernier avion de transport Noratlas 2501  définitivement cloué au sol  Empty Le dernier avion de transport Noratlas 2501 définitivement cloué au sol

    Message  VERT3 Dim 2 Mai - 20:40




    Le dernier avion de transport Noratlas 2501 encore en état de vol pourrait être définitivement cloué au sol

    Le dernier avion de transport Noratlas 2501  définitivement cloué au sol  Noratl15


    Avion emblématique du transport aérien militaire [notamment en France] pendant une trentaine d’années, le Nord 2501, encore appelé Noratlas 2501 ou « la Grise », fut construit par Nord-Aviation à 425 exemplaires, dont 208 pour les besoins de l’armée de l’Air.

    Propulsé par deux moteurs en étoile « Hercules 739 », le Noratlas pouvait voler à la vitesse de 440 km/h pour un rayon d’action de 2.450 km et une capacité d’emport de 7.900 kg [ou 35 parachutistes ou encore 18 civières].

    Or, actuellement, et grâce à la passion qui anime les bénévoles de l’association « Le Noratlas de Provence« , il ne reste plus qu’un seul exemplaire en état de vol. Basé à Marignane et par ailleurs classé comme « monument historique », cet appareil est régulièrement sollicité pour participer à des meetings aériens. Et il est également trés demandé par assurer des prestations auprès des forces armées, notamment pour des commémorations, des « journées portes ouvertes, des passations de commandement ou encore des baptêmes de promotion. Mais pour combien de temps encore?

    En effet, l’association « Noratlas de Provence » fait actuellement face à plusieurs difficultés, susceptibles de clouer définitivement au sol cet unique exemplaire du Noratlas 2501.

    Ainsi, en raison de la pandémie de covid-19, les recettes que procuraient les manifestations aériennes ont été considérablement réduites, même si l’avion a pu réaliser, l’an passé, 52 heures et 40 minutes de vol, grâce notamment à 9 prestations auprès des armées. Mais par rapport à ce qui avait été initialement prévu, 39 missions ont dû être annulée. Or, souligne l’association, « chaque mission, même annulée, fait l’objet d’une importante préparation administrative et logistique. »

    Dans le même temps, la compagnie d’assurance qui assurait le Noratlas en responsabilité civile depuis 1996 a décidé de réduire sa couverture de 25%, obligeant l’association à souscrire un contrat complémentaire auprès d’un autre assureur…. Ce qui s’est traduit par une prime qui a « presque triplée » ainsi que par des « restrictions de moitié sur l’emport des parachutistes. »

    Selon les chiffres avancés par le trésorier de l’association, la part de l’assurance dans le coût d’une heure de vol est passée de 168 euros en 2019 à 736 euros en 2020. Et ce n’est sans doute pas fini. En tout cas, « la part du coût de l’assurance dans l’exploitation de l’avion prend le pas de façon significative sur le coût du carburant », souligne-t-il.

    Qui plus est, l’association a perdu certaines subventions. « Vous comprenez, l’avion, ce n’est pas écolo », tacle le trésorier.

    Par ailleurs, pour qu’il puisse être maintenu en état de vol, le Noratlas demande des soins particuliers. Et, pour le moment, l’association ne dipose pas de hangar pour le préserver des intempéries et des outrages du temps. Et les solutions existantes ont le défaut d’être onéreuses.

    « Trouver un financement est impératif pour la survie de l’association et surtout de l’avion. Si rien n’est fait, dans deux ans ce monument historique terminera sa carrière, rongé par la rouille et n’existera plus », a récemment prévenu Jean Gilles Deville, vice-président de « Noratlas Provence » et pilote du Noratlas 2501.

    L’assocation peut compter sur le soutien du député Mohamed Laqhila [Modem], lequel entend interpeller les ministères concernés. « Pourquoi avoir classé monument historique le dernier avion Noratlas si nous ne pouvons l’assurer, l’abriter , ou tout simplement le faire voler? […] C’est la question que je poserai au ministre de la Culture et au ministre des Armées au nom de tous ces passionnés qui maintiennent et entretiennent un patrimoine unique au monde », a-t-il promis, sur son site Internet.

    En attendant l’association Noratlas Provence mise sur les dons des passionnés d’aviation. « Nous faisons appel à votre soutien pour que cet avion mythique continue d’être présent dans les différentes manifestations sur le territoire national : c’est un monument historique qui appartient à notre patrimoine! », explique-t-elle sur la page qu’elle a ouverte que le site de collecte de dons « HelloAsso ».

    Plus – La cagnotte en ligne de l’association  : https://www.helloasso.com/associations/le-noratlas-de-provence/formulaires/1





    _________________
    Le dernier avion de transport Noratlas 2501  définitivement cloué au sol  Mitrai10 Du Ciel Au Combat !..
    VERT3
    VERT3

    Messages : 83
    Points : 119
    Date d'inscription : 14/11/2020
    Age : 70
    Localisation : SAVOIE

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum